C’était une promesse d’Emmanuel Macron lors de son allocution prononcée lundi soir. A l’issue du conseil des ministres ce mercredi, le gouvernement a présenté les contours de l’aide financière qui sera accordée aux ménages les plus modestes, particulièrement affectées par la crise sanitaire du coronavirus.

Ainsi, son montant sera fixé à 150 euros par foyer bénéficiant du RSA. A cela s’ajoute 100 euros par enfant à charge. Elle devrait concerner quatre millions d’entre eux. Les bénéficiaires des allocations logement toucheront quant à eux 100 euros par enfant à charge. Cette aide sera versée le 5 mai prochain.

Pertes de revenus et surcoûts
“J’ai demandé au gouvernement d’aller plus loin et de verser sans délais une aide exceptionnelle aux familles les plus modestes avec des enfants afin de leur permettre de faire face a leurs besoins essentiels. Les étudiants les plus précaires, vivant parfois loin de leurs familles en particuliers quand celles-ci viennent d’outre-mer seront aussi aidés.” avait annoncé Emmanuel Macron lundi.

Depuis la mise en place du confinement, les ménages les plus modestes sont en effet susceptibles de voir leurs revenus diminuer, par exemple en perdant l’opportunité d’effectuer “petits jobs”, expliquait le cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de la lutte contre la pauvreté, Christelle Dubos.

Sans oublier les familles défavorisées confrontées à des surcoûts notamment en matière d’alimentation puisqu’elles ne peuvent plus bénéficier des tarifs sociaux, voire de la gratuité, des cantines scolaires habituellement fréquentées par leurs enfants.