Thierry Henry imagine cinq nouvelles règles pour le football

Thierry Henry imagine cinq nouvelles règles pour le football

Equipe de France : quand Thierry Henry imagine cinq nouvelles règles pour le football

Thierry Henry a évoqué quelques règlements qu’il appliquerait s’il était président de la FIFA. L’ancien Gunner semble avoir de bonnes idées !

Thierry Henry s’est improvisé Président de la FIFA. Interrogé sur le plateau de CBS Sport, l’ancien attaquant français a évoqué 5 projets de loi qu’il aimerait bien voir appliqués dans le monde du football.

“Play Football”

Premièrement, Titi en a marre des équipes qui jouent la montre ou qui cherchent volontairement à perdre du temps. Il a donc imaginé une solution radicale pour endiguer ce phénomène :

“Quand une équipe refuse de jouer – perdre du temps, botter en touche – l’arbitre peut donner un coup franc comme au rugby à 25 mètres du but, vous pouvez mettre le ballon où vous voulez. Jouez au football, c’est ma règle.” Propos relayés par le Sun

Des points bonus au nombre de buts inscrits

Plus loufoque, Thierry Henry aimerait que les équipes qui inscrivent 3 buts où plus lors d’un même match pourraient se voir octroyer un ou plusieurs points supplémentaires. Par exemple lors de Liverpool – Manchester United en mars dernier, les Reds n’auraient pas glanés 3, mais 5 points.

Les arbitres au tableau !

Titi évoque cette fois-ci un point très régulièrement abordé concernant les arbitres. Plus de langue de bois, les arbitres comme les joueurs et les entraineurs devront passer par la case conférence de presse et seront même mis sur écoute lors des matchs. Une décision qui a semblé faire l’unanimité sur le plateau, à en juger les réactions des autres animateurs :

“C’est un grand moment pour moi : “C’est un point important pour moi. Les arbitres doivent venir après le match et parler à la presse, s’il vous plaît, et porter un micro. Je veux entendre ce que vous dites parce qu’ils ne sont pas toujours très polis, et je ne l’étais pas non plus à certains moments.”

Parce que je peux comprendre que quelqu’un explique : “Voilà ce que j’ai vu, j’ai fait une erreur”. En général, on passe à autre chose. Ce qui me dérangeait, c’est que lorsqu’il n’y avait pas d’explication, ils partaient se cacher”.

Pas d’achats sans connaissances de cause

Henry enchaîne en évoquant le marché des transferts, où les prix s’envolent et où les clubs richissimes achètent des pépites à tour de bras, quasi-frénétiquement pour certains (coucou Todd Boehly !). Pas question que cela continue ainsi.

“On n’achète pas une maison sans l’avoir visitée. Vous y allez le matin, vous y allez le soir, vous entendez le bruit. J’ai vu tant de joueurs arriver dans des endroits sans que personne ne sache s’ils pourraient s’y adapter. Savez-vous de quoi il s’agit ? Connaissez-vous ses antécédents ?”

Pas de supériorité numérique sur les blessures !

Enfin, le roi d’Arsenal a expliqué vouloir faire en sorte que chaque équipe puisse effectuer des remplacements temporaires lors de blessures. Afin d’éviter au maximum les situations de supériorité numérique.

Ces idées ont été largement appréciées par l’opinion public, notamment celle vis-à-vis des arbitres, qui semble mettre tout le monde d’accord. A voir si les instances prendront note des conseils avisés de l’ancien numéro 14 des Gunners !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 + 29 =


REJOIGNEZ-NOUS

Affiner votre taille en 20 minutes

Data from MeteoArt.com

LOCATION SONO

Horoscope

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Hitrusha

VOS ANNONCES

Recherche DJ Professionnel ou Amateur, contacter BLS par mail : contact@bordeauxlocationsono.com